Activiste sonore depuis vingt-cinq ans, Doctor L traverse les galaxies musicales comme une incandescente comète, toujours en fusion(s). Du punk-rock des années 80 aux temps forts du hip-hop hexagonal avec Assassin, du démarrage de l'électronica àla renaissance Internationale de l'afro-beat, sans transition... En 2000, déjàsur le label Comet Records, il a su emmener l'afro-beat de Lagos vers le troisième millénaire avec l'album Black Voices de Tony Allen et mème le faire tourner sur la lune, avec le disque Psyco on da Bus. We got lost est le second volet d une trilogie de ces enregistrements artisanaux, une photographie sépia et psychédélique d une décennie de rencontres, àl'image de la pochette du disque, aussi imaginée et conue par Doctor L.

Autant marqué par l'art révolutionnaire d'Emory Douglas, plasticien des Black Panthers, les discours de Malcom X, la rage de Public Ennemy, et plus tard de The Clash, l'universalité d'un Bob Marley ou la créativité de l'afro-rock psyché des 70s, Liam Farrell aime voir pointer dans l'art l'insurrection qui vient. Et y imprimer de l'ironie, une conscience politique, de la poésie et les couleurs de ses voyages intérieurs. Farouchement opposé àla ségrégation des arts, il expose des créations graphiques et sonores avec ses frères plasticiens Malacchi et Seamus. Un travail largement reconnu dans le monde anglo-saxon.
"la musique c'est comme un énorme immeuble, avec plein d'etages, plein de gens differents, pleins de moments differents, beaucoup de connards et des allumes tout en haut. sans prétention, mieux vaut se mettre avec eux sur le toit, voler au-dessus du nuage, parce que sinon, c'est pas interessant" - Doctor l.